10ème anniversaire 2007-2017

DIRECTION PLEIN SUD

Nous vous avons préparé une fête qui sent les vacances, le soleil, la mer et la gastronomie transalpine.
Pour nos dix ans, nous nous évadons plein sud, pas loin de chez nous, mais avec un dépaysement garanti.
En effet, l’Italie, proche de nos cœurs, est une destination connue de tout le monde
«Non ?».
La Bella Italia. Elle rappelle des séjours balnéaires sur une plage de sable fin dans une mer chaude aux couleurs qui vont du bleu turquoise au bleu lagon.
Sur une chaise longue et sous un parasol bariolé, vous avez, comme nous, goûté au dolce farniente, avant de vous rafraîchir avec des gelati goûteux et généreux.
Vous avez flâné le long des rues de Rome ou de Florence, côtoyant tous les monuments, églises et musées tous plus célèbres les uns que les autres et tous chargés d’histoire.
Vous avez ingurgité des tonnes de culture romaine personnifiée par de somptueuses ruines.
Vous avez adoré Venise, ses ponts cambrés, ses ruelles secrètes, ses canaux sillonnés par de fiers gondoliers perchés sur leur embarcation.
Sur la place Saint-Marc, vous avez siroté un Prosecco ou un Campari, en contemplant le vol incessant des pigeons.
Vous avez peut-être aussi dégusté un risotto tout noir, à l’encre de seiche, arrosé d’un Merlot de …. Vénétie bien évidemment.
Plus tard, au volant de votre voiture, vous êtes devenus hardis et curieux, vous avez poussé jusqu’à Naples, et son mythique Vésuve au pied duquel poussent les meilleurs citrons du monde, à Sorrento. Le vrai Limoncello, l’authentique et le seul, vient de là.
Rêveusement vous avez contemplé Capri dans le lointain, et vous vous êtes souvenu de la chanson : « Capri; c’est fini… ».
Ah, l’Italie et ses nombreuses îles, la Sicile avec sa longue histoire et la Sardaigne toute foisonnante de maquis verdoyant et entourée d’une eau d’émeraude.
Vous n’avez pas oublié l’ambiance de cette soirée à la lueur des bougies, dans ce joli jardin napolitain, où, vous vous êtes régalés d’une vraie Pizza ou encore d’excellentes pâtes.
Pour nous, la soirée ne fait que commencer et lorsque vous dégusterez le pollo alla cacciatora, vous serez transporté non loin de Florence.
Oui, l’Italie pour nous c’est l’évasion, c’est le changement et souvent la pause estivale.
Tout est semblable et pourtant tout est différent, à commencer par le premier expresso sur une aire d’autoroute, une vraie bombe en comparaison de nos cafés suisses.
Puis le langage des mains, les intonations et les accents qui nous font douter de notre connaissance de l’italien.
Souvent avec les sourires, l’amabilité et la disponibilité, on se comprend et c’est bien agréable.
Les marchés, c’est encore toute une histoire. Nous nous immergeons complètement dans cette marée d’odeurs et de couleurs. Des habits, des souliers, des accessoires de mode, mais aussi du fromage, de la charcuterie, de la volaille, des fleurs et des bonbonnailles à prix d’amis.
Soyons réalistes, les vêtements sont parfois « made in China ». Mais peu importe…
Et la circulation ! Quelle maestria. Entre la renaissance des pétaradantes Vespa et le flegme des triporteurs poussifs, les voitures, évidemment des Fiat, virevoltent avec férocité entre les obstacles.
Les passages pour piétons ? Un mythe qu’il faut respecter, sinon gare aux mollets.
Nous voilà maintenant à Thônex assis bien tranquillement, mais sous peu, vous allez être emportés par les accents de la musique et bien sûr, vous allez chanter un de ces airs qui a charmé notre jeunesse.
Ah encore un détail. L’Office du tourisme italien n’a en aucun cas sponsorisé notre fête. Cela aurait été trop beau.
8 juin 2017   Lise Wyler