Présentation

LES RENDEZ-VOUS DES 55 ANS ET +

offrent aux personnes de plus de 55 ans la possibilité de :

Faire de nouvelles connaissances

Découvrir de nouveaux centres d’intérêts

Continuer à s’enrichir intellectuellement

Garder son corps en bonne santé le plus longtemps possible

en proposant notamment des ateliers, conférences, cours et sorties culturelles.

 Gestion

Les Rendez-vous des 55 ans et + sont gérés et administrés par des bénévoles.

Les tâches se répartissent entre les responsables dans un esprit d’ouverture et d’innovation.

 Responsables dès le samedi 1er septembre 2018
Coordinatrice
: Anne-Françoise CORTHAY
Secrétariat
: Hélène GUMY
Comptable
: Sylviane FLORY
Atelier danse et mémoire
: Denise ROMY et Hannelore MORIN
Conférences
: Willy CORTHAY et Nadine ZENDAOUI
Ateliers Culturels / Sorties
: Christiane WEBER-DONZE, Renée ROULET
et Ruth KARLEN

Photographe 
: Cécile CHIOU-Shiung
Intendance
: Salvatore USAI, Francesco SOFIA et Walter ZOSS
Site Internet et Plateforme
: Marie-Claude Grassioulet-Fischer
_______________________________________________________

Historique Les Rendez-vous des 55 ans et + de Thônex sont nés en 2007.

En 2006, Jacqueline De Bay quitte la vie professionnelle et comme elle ne veut pas rester inactive, elle prend des cours d’informatique. Puis, elle participe à des leçons de danse avec Claude Golovine et suit des conférences, notamment celles du professeur Charles-Henri Rapin, spécialiste en gériatrie. Elle fait de nouvelles rencontres et entre dans le monde des seniors avec beaucoup d’intérêt.
Partant de ces découvertes, elle souhaite créer des activités dans sa communes, pensant à juste titre que les aînés suivront plus volontiers des animations de proximité. Elle se lance dans l’aventure. Sollicité, le professeur Rapin propose une suite de conférences. S’y ajoute les cours de danse de Claude Golovine, puis de nouvelles technologies avec Franck Vasseur. Avec toujours le souci d’être en phase avec les seniors.
Le Conseil administratif de Thônex, séduit par cette initiative, met un local à disposition et accorde un soutien financier. Un programme étoffé démarre à l’automne 2007. En hiver, les cours se développent avec l’atelier mémoire de Michèle Michellod. Toujours fidèle, le professeur Rapin donne des exposés sur le vaste sujet de la santé et du bien-être du 3ème âge. Malheureusement, son décès subit en juillet 2008 prive Les Rendez-vous des 55 ans et + de la collaboration et de l’amitié d’une personne exceptionnelle.
Malgré tout, le comité, qui vient d’être constitué, décide que les ateliers, les rencontres et les cours continueront comme prévu. Depuis, l’équipe des intervenants s’est élargie et les activités se sont multipliées : visites culturelles et historiques, atelier d’écriture, environnement, santé, etc.
Des sujets délicats ont été débattus : « mes directives anticipées », « les droits de la personne », « entre souffrance et douleur », « la maltraitance », « la malnutrition », « le cancer du sein », « l’isolement social « , pour ne citer que ceux-là.
Il faut encore parler des sorties : Salève, Jardin botanique, Vieux Carouge, musées, sites archéologiques, manufacture de chocolat, caves et vignes … 
Le panorama est vaste et il ne tient qu’à vous de l’étendre avec vos propositions.       
Lise Wyler 

Fête du 5ème anniversaire,  2007 – 2012                                                                    La vie commence à 55 ans !   

Aujourd’hui, grâce aux progrès de la science et de la médecine, l’allongement de l’espérance de vie a augmenté aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Il est  indéniable que les Seniors représentent une force importante. Ils souhaitent être utiles et désirent participer activement à la vie contemporaine. La retraite n’est plus subie, mais bien vécue, si possible en bonne santé. Toutefois, l’âge venant, les fragilités se font plus nombreuses. Fêter ses 64 ans pour les uns et ses 65 ans pour les autres, c’est déjà du bonheur. Cette chance là, tout le monde ne l’a pas. La retraite, ce n’est pas la fin de la vie active, mais au contraire le tremplin vers de nouveaux horizons. Avancer sur le chemin d’un vieillissement réussi peut-être une belle aventure humaine.
« Bien vieillir, c’est bien manger et bien bouger » répétait notre regretté ami, spécialiste en gériatrie, le Professeur Charles-Henri Rapin. Et, ajoutait-il, « il faut rire et continuer d’aimer». Nous avons aussi une pensée émue pour le Professeur Charles-Henri Rapin, ami de la première heure et qui nous a tant apporté.
A Thônex, les retraités jeunes ou moins jeunes, aiment bien manger et bien bouger. Ils aiment aussi s’enrichir intellectuellement, découvrir de nouveaux centres d’intérêts, cultiver les relations humaines, donner du sens à leur vie.
Prendre le temps de se rencontrer et communiquer permet de tisser des liens de proximité, de rompre la solitude.
C’est pourquoi nos cours et nos conférences touchent de nombreux domaines : danse, nouvelles technologies, atelier réveil-mémoire, etc. Nous avons élargi l’éventail des propositions avec des sorties culturelles ou encore des ateliers d’environnement.
Le dynamisme de cette gamme d’activités est dû en grande partie à son évolution constante, ce qui semble répondre aux intérêts et aux nouveaux modes de vie des aînés.
Le Conseil administratif, en marquant sa volonté d’offrir à ses Seniors une place dans la communauté et un rôle à y jouer, l’a bien compris.
En effet, alors même que Les Rendez-vous des 55 ans et + n’étaient qu’un projet, nos magistrats ont d’emblée encouragé sa création.
C’est ainsi que, depuis l’automne 2007, nos autorités soutiennent financièrement nos programmes et mettent gracieusement à disposition des locaux.
Ils nous ont vraiment fait confiance et sont étroitement associés à cette belle réussite.
Mesdames Claude Golovine, professeur de danse, Michèle Michellod, animatrice des Ateliers réveil-mémoire, de Messieurs Franck Vasseur, formateur en nouvelles technologies et Hans-Peter Graf, ancien secrétaire de feu le Professeur Rapin et actuel secrétaire de la Plate-forme des associations d’aînés de Genève ont été nos premiers partenaires. Chacun à sa manière, depuis cinq ans, contribue à la bonne marche et à la réussite de notre association.
C’est donc avec beaucoup de satisfaction que nous contemplons le temps écoulé. Nous allons continuer dans la même voie, avec des offres toujours plus étoffées.                      
14 mai 2012         Jacqueline De Bay

AH  LE  BEAU  MERITE

Elle le méritait largement et elle l’a eu… C’est bien sûr de Jacqueline qu’il s’agit. Depuis des années, elle se démène pour améliorer la qualité de vie des Thônésiens. Il était temps que sa commune la remercie. Et ce fut fait lors d’une belle cérémonie. Tout d’abord, Philippe Decrey, conseiller administratif a rappelé les belles heures de la récipiendaire. Il y a quarante ans, elle lançait la ludothèque pour la plus grande satisfaction des parents et le bonheur des enfants. Cette institution marche toujours grâce au nombre de bénévoles qui se sont succédés pour la maintenir. Et cette année, les « 55 ans et + » fêtent leur dix ans grâce à l’engagement de Jacqueline, qui, après avoir fondé ce mouvement, le porte avec l’aide d’un comité. Les seniors de Thônex s’y retrouvent pour écouter des conférences, visiter des lieux plus intéressants les uns que les autres, suivre des cours et s’affronter dans des joutes amicales. Un peu émue, mais très digne, Jacqueline a fait un petit discours pour relater toutes ces années associatives en mettant l’accent sur les points forts et en remerciant ses collègues et les autorités de l’avoir distinguée par ce mérite. Bon nombre des membres des « 55 ans » étaient venus soutenir leur égérie et ils ont applaudi avec fougue ses belles paroles. Un buffet richement garni a été servi. Entre le risotto, les malakoffs, la raclette et les douceurs, les convives avaient l’embarras du choix. Une très chic soirée donc pour fêter aussi les nouveaux citoyens et les jeunes ayant atteint leur majorité et, et ben sûr, surtout Jacqueline, toute pimpante dans sa veste rouge.           Avril 2017   Lise Wyler

DIRECTION PLEIN SUD

Pour nos dix ans, nous nous évadons plein sud, pas loin de chez nous, mais avec un dépaysement garanti.
En effet, l’Italie, proche de nos cœurs, est une destination connue de tout le monde « Non ? ».
La Bella Italia. Elle rappelle des séjours balnéaires sur une plage de sable fin dans une mer chaude aux couleurs qui vont du bleu turquoise au bleu lagon.
Sur une chaise longue et sous un parasol bariolé, vous avez, comme nous, goûté au dolce farniente, avant de vous rafraîchir avec des gelati goûteux et généreux.
Vous avez flâné le long des rues de Rome ou de Florence, côtoyant tous les monuments, églises et musées tous plus célèbres les uns que les autres et tous chargés d’histoire.
Vous avez ingurgité des tonnes de culture romaine personnifiée par de somptueuses ruines.
Vous avez adoré Venise, ses ponts cambrés, ses ruelles secrètes, ses canaux sillonnés par de fiers gondoliers perchés sur leur embarcation.
Sur la place Saint-Marc, vous avez siroté un Prosecco ou un Campari, en contemplant le vol incessant des pigeons.
Vous avez peut-être aussi dégusté un risotto tout noir, à l’encre de seiche, arrosé d’un Merlot de …. Vénétie bien évidemment.
Plus tard, au volant de votre voiture, vous êtes devenus hardis et curieux, vous avez poussé jusqu’à Naples, et son mythique Vésuve au pied duquel poussent les meilleurs citrons du monde, à Sorrento. Le vrai Limoncello, l’authentique et le seul, vient de là.
Rêveusement vous avez contemplé Capri dans le lointain, et vous vous êtes souvenu de la chanson : « Capri; c’est fini… ».
Ah, l’Italie et ses nombreuses îles, la Sicile avec sa longue histoire et la Sardaigne toute foisonnante de maquis verdoyant et entourée d’une eau d’émeraude.
Vous n’avez pas oublié l’ambiance de cette soirée à la lueur des bougies, dans ce joli jardin napolitain, où, vous vous êtes régalés d’une vraie Pizza ou encore d’excellentes pâtes.
Pour nous, la soirée ne fait que commencer et lorsque vous dégusterez le pollo alla cacciatora, vous serez transporté non loin de Florence.
Oui, l’Italie pour nous c’est l’évasion, c’est le changement et souvent la pause estivale.
Tout est semblable et pourtant tout est différent, à commencer par le premier expresso sur une aire d’autoroute, une vraie bombe en comparaison de nos cafés suisses.
Puis le langage des mains, les intonations et les accents qui nous font douter de notre connaissance de l’italien.
Souvent avec les sourires, l’amabilité et la disponibilité, on se comprend et c’est bien agréable.
Les marchés, c’est encore toute une histoire. Nous nous immergeons complètement dans cette marée d’odeurs et de couleurs. Des habits, des souliers, des accessoires de mode, mais aussi du fromage, de la charcuterie, de la volaille, des fleurs et des bonbonnailles à prix d’amis.
Soyons réalistes, les vêtements sont parfois « made in China ». Mais peu importe…
Et la circulation ! Quelle maestria. Entre la renaissance des pétaradantes Vespa et le flegme des triporteurs poussifs, les voitures, évidemment des Fiat, virevoltent avec férocité entre les obstacles.
Les passages pour piétons ? Un mythe qu’il faut respecter, sinon gare aux mollets.
Nous voilà maintenant à Thônex assis bien tranquillement, mais sous peu, vous allez être emportés par les accents de la musique et bien sûr, vous allez chanter un de ces airs qui a charmé notre jeunesse.
Ah encore un détail. L’Office du tourisme italien n’a en aucun cas sponsorisé notre fête. Cela aurait été trop beau.
8 juin 2017   Lise Wyler

 

CE N’EST QU’UN AU REVOIR
Monsieur le Maire,
Messieurs les Conseillers administratifs
Monsieur le secrétaire général,
Mesdames, Messieurs,
Cher-e-s amies et amis des 55 ans et +,
Lise Wyler, Eliane Rochat et moi-même sommes très heureuses et un peu émues de vous accueillir pour cette rencontre festive qui marque la fin de notre engagement à la tête des Rendez-vous des 55 ans et +.
Vous n’allez pas le croire mais voilà plus de 10 ans que nous assumons des responsabilités, travaillons avec dynamisme et cœur pour vous offrir des programmes intéressants avec des intervenants de qualité.
Sans oublier celles et ceux qui ont collaboré au cours de ces années, de près ou de loin, à la réussite des activités.
Dès l’automne 2007, vous avez largement répondu à nos propositions de conférences, d’ateliers ou encore de visites culturelles : de la mémoire à l’œnologie ; de la danse à l’écriture ; du Vieillir en liberté aux laboratoires du boulanger et des chocolatiers en passant par les cuisines de l’hôpital cantonal. Des produits du terroir de l’Union maraîchère aux bijoux de la Fondation Baur, en passant par le Frankenstein de la Fondation Bodmer, les ateliers de confection et la garde-robe des costumes du Grand théâtre, les sites archéologiques de nos églises, et bien d’autres encore.
Nous avons aussi eu des sueurs froides, quand des conférenciers se décommandaient à la dernière minute, quand les visites étaient brusquement annulées pour mille raisons… Mais nous sommes toujours retombées sur nos pieds, parfois in-extremis.
Relevons que rien n’aurait été possible sans le soutien financier et le prêt d’infrastructures de nos autorités. Qu’elles en soient encore une fois vivement remerciées.
Aujourd’hui, c’est avec beaucoup de satisfaction que nous contemplons le temps écoulé et sommes heureuses si nous avons pu apporter un petit plus dans vos vies.
Oui, inexorablement l’horloge du temps a tourné et voilà le moment de vous faire nos adieux.
« La Fête » est une belle occasion pour vous exprimer notre profonde gratitude pour l’intérêt que vous avez porté à nos différentes activités.
Nous espérons vivement que les liens d’amitiés tissés durant ces dix ans perdureront encore longtemps.
Toutes les trois, nous souhaitons le meilleur pour chacune et chacun de vous.
24 mai 2018  Jacqueline De Bay