Historique

Historique                                                                                                     

 Les Rendez-vous des 55 ans et + de Thônex sont nés en 2007.                            L’année précédente, Jacqueline De Bay quitte la vie professionnelle et comme elle ne veut pas rester inactive, elle prend des cours d’informatique. Puis, elle participe à des leçons de danse avec Claude Golovine et suit des conférences, notamment celles du professeur Charles-Henri Rapin, spécialiste en gériatrie. Elle fait de nouvelles rencontres et entre dans le monde des seniors avec beaucoup d’intérêt.
Partant de ces découvertes, elle souhaite créer des activités dans sa communes, pensant à juste titre que les aînés suivront plus volontiers des animations de proximité. Elle se lance dans l’aventure. Sollicité, le professeur Rapin propose une suite de conférences. S’y ajoute les cours de danse de Claude Golovine, puis de nouvelles technologies avec Franck Vasseur. Avec toujours le souci d’être en phase avec les seniors.
Le Conseil administratif de Thônex, séduit par cette initiative, met un local à disposition et accorde un soutien financier. Un programme étoffé démarre à l’automne 2007. En hiver, les cours se développent avec l’atelier mémoire de Michèle Michellod. Toujours fidèle, le professeur Rapin donne des exposés sur le vaste sujet de la santé et du bien-être du 3ème âge. Malheureusement, son décès subit en juillet 2008 prive Les Rendez-vous des 55 ans et + de la collaboration et de l’amitié d’une personne exceptionnelle.
Malgré tout, le comité, qui vient d’être constitué, décide que les ateliers, les rencontres et les cours continueront comme prévu. Depuis, l’équipe des intervenants s’est élargie et les activités se sont multipliées : visites culturelles et historiques, atelier d’écriture, environnement, santé, etc.
Des sujets délicats ont été débattus : « mes directives anticipées », « les droits de la personne », « entre souffrance et douleur », « la maltraitance », « la malnutrition », « le cancer du sein », « l’isolement social « , pour ne citer que ceux-là.
Il faut encore parler des sorties : Salève, Jardin botanique, Vieux Carouge, musées, sites archéologiques, manufacture de chocolat, caves et vignes … 
Le panorama est vaste et il ne tient qu’à vous de l’étendre avec vos propositions.       

Lise Wyler